البروفيسور الجزائري عليم بن عبيد يفوز بجائزة نوبل في الطب/

Alim Louis Benabid

Alim Louis Benabid est le fils d'un Algérien originaire de Bordj Zemoura (Wilaya de Bordj Bou Arreridj) venu étudier la médecine à Grenoble) et d'une infirmière française ; il a deux frères. Entre 1946 et 1956, il passe son enfance en Algérie. Alors que la guerre éclate, il est mis à l'abri avec un de ses frères chez des amis grenoblois1. Il est docteur en médecine depuis 1970 et docteur en sciences physiques depuis 1978. Il a été professeur de biophysique à l'université Joseph Fourier de 1989 à 2004, chef du service de neurochirurgie du centre hospitalier universitaire de Grenoble et directeur de l'unité « Neurosciences précliniques » de l'INSERM. Depuis septembre 2007, il est professeur émérite de biophysique à l’université Joseph Fourier et Conseiller scientifique au CEA (DRT). Il est chevalier de la Légion d'honneur depuis le 31 décembre 2001, et membre de l'Académie des Sciences depuis le 19 novembre 20022.

تمكن البروفيسور الجزائري “عليم لويس بن عبيد، المقيم منذ عدة سنوات و حاليا في الولايات المتحدة الأمريكية، من الظفر بجائزة نوبل للطب، مناصفة مع عالم أمريكي آخر، ولاقت أبحاث هذا الطبيب المختص في علم الأعصاب، تنويها كبيرا من طرف مختلف المختصين و العلماء و خبراء قطاع الصحة في العالم، خاصة في هذا المجال الحساس الذي تبقى فيه البحوث متواصلة لمعرفة أسباب العديد من الأمراض المستعصية لحد الساعة و طرق علاجها .

البروفيسور الجزائري عليم بن عبيد يفوز بجائزة نوبل في الطب

السيرة الذاتية للبروفيسور الجزائري بن عبيد الحائز على جائزة نوبل للطب :

ولد عليم بن عبيد في الثاني من آيار سنة 1942 بمدينة سطيف الجزائرية، كان نابغة منذ صغره، أصبح بفضل إجتهاده و كده دكتورا في العلوم و الطب، و كان أستاذ فيزياء في جامعة غرونوبل الفرنسية، و أيضا رئيس مركز جراحة الأعصاب بنفس الجامعة، أعماله كانت محل العديد من المنشورات العلمية، إستطاع بفضل خبرته من إكتشاف جهاز يوضع داخل صدر مريض البارينكسون و له صلة مع شريحة في المخ ترسل تنبيهات متعددة لتوقيف الإهتزاز العرضي بسبب مرض البارينكسون، و بفضل إكتشافه لهذا الجهاز ساعد على تخفيف الارتعاش الذي يعانون منه المصابون بهذا المرض، إضافة إلى أعماله المتواصلة في مجال البحث العلمي، بعد تتويجه بعدة جوائز و شغره لعدة مناصب إستطاع أخيرا تنصيب نفسه و وضع اسمه ضمة قائمة الحائزين على جائزة نوبل .

Stimulation cérébrale profonde

Alim Louis Benabid a aussi mis au point pour les patients atteint de maladie de Parkinson grave, l'implantation d'électrodes de stimulation dans le parenchyme cérébral, localisées de manière précise et permettant d'induire un courant électrique à haute fréquence (100 à 200 Hz). À ces fréquences, la stimulation est inhibitrice et réalise le même effet qu'une lésion, mais d'une manière graduelle et réversible donc plus sûre8.

Depuis 1987, la stimulation cérébrale profonde (SCP) dans les ganglions de la base a montré qu'elle pouvait produire les mêmes effets que les lésions qui étaient utilisées pour le traitement des mouvements anormaux. Ces recherches ont été conjointement menées avec le Pr Pierre Pollak, neurologue au CHU de Grenoble.

Un suivi de douze mois8 a permis de montrer que la stimulation cérébrale profonde bilatérale des noyaux sous-thalamiques améliore d'une manière significative les symptômes moteurs des malades parkinsoniens sans traitement et la dyskinésie pour les malades sous levodopa. Les améliorations sont stables dans le temps, même durant plus de cinq ans, et permettent de diminuer les traitements médicaux.

Alim Louis Benabid avait saisi en octobre 2001 le Comité Consultatif National d'Éthique (CCNE) sur les implications éthiques liées au développement de nouvelles applications de ce traitement. En juin 2002, le CCNE donnait son feu vert de principe tout en fixant des limites assez strictes. Vis-à-vis d'autres applications possibles (dépressions graves résistantes au traitement, psychoses schizophréniques résistantes au traitement…), le comité émet des réserves, en l'absence d'études complémentaires. Dans tous les cas, un encadrement très strict de ces pratiques, la mise en place d'un comité de contrôle et l'acceptation du traitement par le malade sont essentiels. Ces restrictions devraient, selon le CCNE, éviter les risques de dérives.

L'intérêt scientifique pour cette technique est très élevé. Lors du troisième forum européen sur les neurosciences en juillet 2002, le Pr Benabid rappelait que les chercheurs ont évoqué une large gamme d'applications potentielles dans des cas aussi variés que l'épilepsie, différentes formes de dystonie et l'obésité due à un dysfonctionnement endocrinien. Le professeur avait également évoqué de possibles applications préventives :

« […] Des expériences sont par ailleurs en cours de réalisation pour envisager les façons d'utiliser cette technique pour développer des méthodes neuroprotectrices. Ces dernières pourraient servir à empêcher les lésions du système nerveux, et donc les troubles neurologiques. »








شارك رايك بالتعليقات



الاكثر مشاهدة


الجزائري سهيل نوري بطل في صمت




عالم الفيزياء نور الدين مليكشي عالم جزائري يعمل بوكالة ناسا




رياض محرز نجم ليستر سيتي معلومات كاملة







هل تملك موضوعا ولا تجده في موقعنا اضفه لتعم الفائدة اضافة موضوع جديد ×

    Follow @ma9alet